J – 34 : chute libre

Je me suis d’abord demandé si cette chute, ce n’était pas le dernier subterfuge inventé par Cécile et Jean-Vincent pour arrêter les frais, à tous les sens du terme, et surtout financier (petits gâteaux aux amandes et aux noisettes, existe aussi à la confiture de lait).

Tant, tant EELV est dans une situation économiquement compliquée, venant de se voir refusé l’octroi d’un prêt par le crédit coopératif, et obligé de quémander auprès de ses antennes régionales, le CPR (conseil politique régional) d’Ile de France, dont je suis membre coopérateur, venant de se délester de toutes ses économies, 300 000 € en bas de laine, au profit du national, jacobinisme rampant façon lombric chez les Verts de terre, c’est triste à dire, moi j’ai déjà donné.

Car s’il est vrai que je ne vois que la pureté chez Eva Joly, l’éclat mat des vieilles pierres, l’intégrité comme on le dirait de la République, ou d’un territoire, je soupçonne cependant pas mal le petit appareil vert-de-gris d’une plus grande propension à la combine…

Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est Noël Mamère qui a poussé Eva dans les escaliers de ce cinéma parisien…Non, et ce pourrait être sinon l’allégorie d’une campagne ratée, une débandade sur les marches de la gloire approximative, une chute à peine camusienne, et qui n’aurait même pas la mythologie d’une fin plus tragique d’une Facel Vega aplatie contre un platane sur le bord d’une départementale ; à peine une mort à la Françoise Giroud, à l’Opéra-comique, et il se murmure qu’Eva Joly devrait sortir de l’hôpital dans l’après-midi, alors même que mon cher colocataire Didier, lui, devrait y rentrer pour se faire opérer d’un tendon d’Achille ayant rompu soudainement ce week-end lors d’une partie de football, comme un élastique…Et qu’Eva, si elle pourrait dès demain reprendre la campagne, le ferait avec un hématome défigurant au visage, ce qui par avance, fait complètement angoisser les mêmes communicants qui il y a quelques semaines exigeaient d’elle le retrait de la lunette rouge…

A tous, je ne peux que conseiller ce lien, dans le casque de Mathilde, 29 ans, il n’y a que des perles à enfiler en buvant du thé à l’orange et en votant communiste…

 


Autres articles

Un commentaire

  1. nobad dit :

    voter méluch’ en écoutant du bon son électro ya que ça de vrai ;-)

Répondre

Cadence infernale. |
poésie c'est de l'art ,prov... |
athkanna philosophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aaronjosu
| lectures, actualités et photos
| Auberge-Atelier