J – 45 : ma France

Ce matin, sortant de l’immeuble de la Goutte d’Or qui est mon hôtel de charme, pour aller travailler, sur les coups de huit heures et demi, un type a surgi devant moi, place de l’église Saint-bernard, devant d’autres passants piétinant le trottoir, armé d’une nuit blanche et d’une cannette de bière, d’une ébriété indiscutable et d’une voix forte, dans le petit matin de soleil, et d’une cannette de bière donc, de celle qu’on réserve aux alcooliques, 50 centilitres marque allemande et 8 degrés ou plus, vociférant, dans une démarche chaloupée, ses revendications pour la France comme des complaintes assoiffées, en France, on n’a plus le droit de fumer en plein  air, en France, on n’a même plus le droit de boire le matin, on n’a même le plus droit de respirer, moi je m’efforçais de zigzaguer entre ses braillements, voyant bien qu’auprès de lui, mon costard repassé et ma chemise au col amidonné ne produisaient pas le meilleur effet, bien qu’il n’y eut pas d’hostilité, et puis soudain dans un autre registre, « et si, se mit-il à hurler, et si en fait c’était l’UMP qui avait payé le tueur à Toulouse, hein, vous y avez pensé, et si c’était l’UMP… »…, je connais cependant d’autres gens des amis qui quand ils n’ont pas assez dormi ou pris trop de drogues, se contentent de se promener dans les rues du 18ème en chantant pour le plaisir des passants (et parfois un peu leur effroi), Ma France, de Jean Ferrat, qui est une autre manière de faire de la politique.  

Image de prévisualisation YouTube
 


Répondre

Cadence infernale. |
poésie c'est de l'art ,prov... |
athkanna philosophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aaronjosu
| lectures, actualités et photos
| Auberge-Atelier