Le mari de la Reine des pommes

lareinedespommescustom1.jpg

J’apprends ce matin le décès d’un grand « capitaine d’industrie » ; ce genre de carnet m’inspirant d’habitude au mieux, concernant ces personnages (ayant du plus souvent qu’à leur tour faire travailler des enfants, fabriquer du CO2, licencier, restructrurer, et mentir) une bienveillante indifférence. Mais là il s’agit de Steve Jobs, un gars qui le faisait bien. Et s’il y avait déjà la Reine des pommes, premier long-métrage de Valérie Donzelli que je n’ai pas vu mais qui ne peut pas être tout à fait raté quand on voit ce qu’elle a réussi à faire de son deuxième film, là où la guerre est déclarée, il y a aussi désormais le roi de la pomme, et ce n’est pas Chirac, non, pas Vico, non plus, mais c’est bien Jobs, dont le décès aujourd’hui me donne envie d’aller acheter un nouvel iPod, le précédent m’ayant été volé il y a quinze jours par les services douaniers de l’aéroport de Cayenne-Rochambeau à l’occasion d’une fouille approfondie de mes bagages, soit disant pour vérifier que je ne transportais pas d’or, ou de cocaïne. Mais quand on voit Michel Neyret, n°2 de la PJ gonaise, on se dit que des salauds de douaniers, qui du reste m’ont « mal parlé » dès le début, sont bien capables de commettre ce genre de larcins assez minables et contre lesquels on ne peut rien, sauf détester tous les douaniers du monde, sauf Rousseau, et aimer la petite pomme qui s’allume et qui s’éteint en mode alternatif sur la tranche du Macbook lorsqu’il est en veille, qui est comme un coeur qui bat, un poumon qui respire, Steve Jobs, mort d’un cancer, a perdu la guerre, mais sa pomme restera longtemps le meilleur des cinq fruits et légumes que nous recommandent les apports journaliers, un peu de joliesse dans le monde assez laid de la microinformatique.  

apple.jpg

 

Cadence infernale. |
poésie c'est de l'art ,prov... |
athkanna philosophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aaronjosu
| lectures, actualités et photos
| Auberge-Atelier