Pauvre type !

« La priorité de Matignon est de réduire la consommation de drogue, non de l’accompagner, voire de l’organiser » 

A fait savoir hier François Fillon. Les salles de consommation de drogue, sous surveillance médicale, ne sont « ni utiles ni souhaitables », a affirmé Matignon mercredi, alors que la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, avait souhaité une « concertation » sur le sujet. Le débat aura été de courte durée. 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. Comme je suis content de ne pas avoir suivi (subi?) ce débat en France mais bien en Argentine, dans une région où la feuille de coca s’achète sur les marchés et ou la mari-jeanne se partage mème avec des ancètres de 73 ans, sans pour autant que la décadence n’emporte toute la société. Au contraire même, ces consommations crée des moments de solidarité, de discussions et d’unisson bien plus qu’elle n’exclut ces drogués naturels comme nous autres pauvres européens somme drogués au café, chacun chez nous. Le ridicule ne tuant pas, j’aimerais que l’hypocrisie le fasse pour lui.
    Tinou

Répondre

Cadence infernale. |
poésie c'est de l'art ,prov... |
athkanna philosophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aaronjosu
| lectures, actualités et photos
| Auberge-Atelier