Le pull pourri de Cobain et la valise de Chirac

chirac.bmpcobainquifume.bmp

10 jours que le chat faisait silence. C’était pas faute d’avoir des choses à dire, mais plutôt du temps (et de l’envie, disons le) pour les écrire.

Entre temps, le PSG a recollé avec Lyon et Bashung a éclipsé Julien Doré aux Victoires, c’est donc que tout ne va pas si mal.

Quelques nouvelles au hasard.

Vendredi, salon de l’agriculture en nocturne. C’est drôle, un salon de l’agriculture, c’est comme une fête de l’huma sans les concerts, et au lieu de passer de stand en stand à rencontrer le premier secrétaire de la section départementale du PC du Vaucluse ou de la Haute-Saône, ce sont les AOC qui militent. L’occasion d’un petit tour de France des terroirs, et d’honorer les régions tant qu’elles existent encore. On a commencé par l’Alsace sans la Lorraine, avec une bouteille de gewurztraminer grand cru, fruitée et délicieuse, qu’on a pleinement appréciée, vu qu’on était encore à jeun à ce moment-là, et des petites chouquettes de Noël à la noix de coco. En Picardie, l’ambiance était morose, on ne s’est pas attardé.
La Normandie s’était déjà réunifiée pour l’occasion, on a liquidé quelques bouteilles de cidre bouché, on a continué jusqu’en Corse pour manger du saucisson Gonzo, en passant par la Lorraine, dont le périmètre est tout petit, et qui a juste à offrir au visiteur de la mirabelle ou du vin gris de Toul à prix bradé. Au Limousin, on a essayé leur bière brassée, et déjà, on était complètement patriote, prêts à aimer la France entière. Le pays de Loire villiériste nous a accueilli avec du Mareuil vendéen, la Bretagne n’était pas loin, escale pour de la bière d’abbaye. On a choisi Rhône-Alpes pour tenter de stopper l’hémorragie liquide, avec plusieurs saucissons à la noisette, à l’âne, et au comté, puis l’Auvergne, qui mettait en valeur son Saint-Nectaire. Nouvelle plongée vers des abysses éthyliques, en Guadeloupe, où la lutte contre la pwofitation avait des accents de rhum blanc et de musique créole. La dernière étape a été Midi-Pyrénées, pour des petits toasts d’huile d’olive avec de la truffe noire râpée, et une bouteille de Tariquet. On a abandonné à ce moment-là l’idée de réaliser le tour complet des régions, tant pis pour la Bourgogne, la Franche-Comté, le Centre, il était près de onze heures et de deux grammes, l’heure de la fermeture, et la dernière chose qui nous importait, c’était de trouver des huîtres, alors on a filé vers l’Aquitaine et les bassins d’Arcachon, sans succès, on est remonté en Charente, en Bretagne, mais partout les huîtres étaient déjà rentrées dans leur coquille, alors on a juste fini dans le métro où on s’est fait verbaliser pour fumage de cigarette non-autorisé, en se disant que quand même,
la France est pleine de ressources naturelles. 

Le lendemain, en refaisant par la pensée notre itinéraire de bouche, on s’est rappelé qu’on avait aussi fait une halte gastronomique en PACA où on s’est fait offrir gracieusement des petites lamelles de loup cru mariné au citron et à l’huile d’olive, et le souvenir était savoureux.

Et puis dimanche soir, on discutait au salon de Gilles Deleuze, et de son pull rouge qui peluche avec lequel il a enregistré son abécédaire. Parlant de pull pourri, comme on avait l’esprit connectif, on a pensé à Kurt Cobain, et à son gilet gris de grand-mère qu’il porte sur l’enregistrement de l’unplugged MTV, un des plus beaux disques du XXème siècle, une énorme audience aux Etats-Unis, et Cobain, quelques mois avant sa mort, qui porte ce gilet trop grand plein de boulottes, tout en grâce (et il y a aussi un des guitaristes qui joue avec une guitare aux couleurs de l’Ethiopie, et un autre qui joue en chaussettes). Alors ceux qui étaient là, on a eu envie d’écouter My girl, on a relié l’ordinateur aux baffles du salon, c’était un dimanche soir à deux heures du matin, un grand moment, une bonne manière de commencer la semaine, et quelqu’un a dit, ça le chat, ça va finir sur ton blog, alors je m’exécute. 

Image de prévisualisation YouTubehttp://www.youtube.com/watch?v=4xHl-P_arVA

Sinon, je peux aussi parler d’une exposition vue dimanche après-midi sur l’île de Pâques, la isla de Pascua parce que c’est un territoire chilien, la terre la plus enclavée du monde, dans un rayon de 2000 kilomètres autour de l’île, rien que de la flotte, des embruns, des vagues et des poissons. Les vents du Pacifique qui balaient cette terre hostile font qu’aucune forêt n’y pousse, les plantations de légumineuses se font au milieu des pierriers, pour que les cailloux protègent les jeunes pousses des vents violents et laissent le temps à leurs racines de prendre racine suffisamment profondément pour atteindre les terres plus fertiles.

Il n’y a pas plus de 5000 habitants à l’année, et plusieurs centaines de grandes statuettes étranges sculptées dans la roche volcanique, et qui, posées sur des promontoires rocheux, sont comme les gardiens de cette terre étrange et fascinante. J’aimerai un jour y arriver par bateau, une nuit de lune.

Enfin Chirac. En train de devenir le Français préféré des Français.

Un portrait de lui, dans le Nouvel Obs. Un ami qui dit de lui : « Prisonnier depuis douze ans de l’Elysée, il ne sait plus rien de la vie quotidienne. Ne fait pas la différence entre un billet de cinq Euro et un billet de 100. Veut payer « le Monde » en grosses coupures. Ne comprend pas comment s’ouvre un placard. Trouve étrange que les magasins soient fermés le dimanche. Il met des heures à faire sa valise quand il part en voyage et s’engueule avec Bernadette qui tient absolument à ce qu’il emporte un smoking » !

Allez, Jacquot, je te regrette…

 


3 commentaires

  1. Léna dit :

    On s’est loupés; j’étais au salon de l’agriculture en diurne, un dimanche aprème je sais que t’aimes ça.
    J’ai gagné des tomates cerises à faire pousser dans un pot de 2cm3 en plastique vert, mais uniquement parce que j’avais des relations haut placées là-bas. C’est Macdonalds qui me l’a offert je sais que t’aimes ça.
    J’ai appris que tu avais fini ton bouquin, t’aurais pu me prévenir, j’irai le voler à l’étalage d’une librairie de quartier ça sera plus marrant et ça fera comme si tu me l’avais offert. Mais pour ça il faut que je sache si finalement il avait douze ans quand il est né, et si son père a décidé de faire comme Romain Ajar, ou de rester absolu…

  2. Tinou dit :

    J’étais de la partie au salon de l’agriculture, à la superbe expo sur l’île de Pâques et au moment intime et privilégié devant cobain et Adrien qui nous recite par coeur (et par plaisir) la lettre A comme Animal, vu par Gilles Deleuze (Avec Emilie dans le rôle de la souffleuse). Du coup je me permets d’ajouter mon grain de gros sel, (c’est justement le cas de le dire) puisque dans ta description exhaustive des victuailles du salon de l’agriculture, tu as oublié en Pays de la Loire, la boite en plastique rose de la fleur de sel de Guérande…
    On mettra ça sur le compte des gamma GT, certainement en excès de population ce soir là, pour qu’on se souvienne de tout!

  3. lechatquifume dit :

    Merci Tinou pour la précision et l’allusion à mes GGT. ç’aurait été dommage de s’en passer!

Répondre

Cadence infernale. |
poésie c'est de l'art ,prov... |
athkanna philosophie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aaronjosu
| lectures, actualités et photos
| Auberge-Atelier